Le module Clonage des stations

De Mediase3
Aller à : Navigation, rechercher
Retour chapitre en cours : X. Les modules optionnels

Sommaire

Présentation

Le module clonage des stations permet non seulement de cloner des postes mais également de les sauvegarder ou les restaurer en quelques clics. Ce module met en place un serveur tftp et s'appuie sur les outils libres comme UdpCast, Slitaz ou encore system rescue cd et des scripts de stéphane Boireau issus du cd multiboot. Il utilise la possibilité pour les machines modernes de "booter" sur la carte réseau (que l'on appelle boot PXE). Tout ceci se fera sans pour autant utiliser le moindre support (cdrom, disquette, etc...) puisque tout passe par le réseau

Il sera possible de sauvegarder les partitions systèmes des machines ou bien les restaurer si les pré-requis sont respectés. On pourra également lancer des outils tels gparted pour le partitionnement des postes. Concernant le clonage proprement dit, l'idée sera bien entendu de copier un poste de référence que nous appellerons l'émetteur (modèle) sur N postes. Vos postes doivent tous êtes identiques, en particulier les disques durs. Il est à noter enfin que le clonage en udp consomme une part non négligeable de la bande passante du réseau (à réserver lorsque le réseau est peu utilisé).


Résumé : Ce module permet :

  • A distance, depuis l'interface web de SambaEdu 3
    • de cloner un émetteur (modèle) sur plusieurs récepteurs en utilisant UdpCast.
    • de sauvegarder et restaurer des postes à distance.
    • de lancer une installation de Windows si le module se3-unnatended est installé.
  • Directement Devant le poste
    • d'effectuer les mêmes actions que celles possibles à distance.
    • de modifier le partitionnement du poste.

Mode de fonctionnement :

  • Les ordinateurs sont allumés (fonction Wake On Lan) ou redémarrés à distance (commande RPC) pour les postes au domaine.
  • Les ordinateurs démarrent sur le réseau (boot PXE) associé au protocole TFTP ou pxelinux
  • L'image de la partition (la sauvegarde) se trouve sur une partition dédiée du poste (de préférence au format linux) ou bien sur un partage réseau de votre choix (nouveauté system rescue cd)

Notabene :

  • Vu que le système utilise les fonctionnalités multicast, il faut au préalable avoir activé cette fonctionnalité sur l'ensemble de vos actifs réseaux. En général, c'est le cas.

Toutefois, sur les modèles HP Procurve, il faut se connecter en telnet et taper : HP2524# configure
HP2524(config)# vlan 1 ip igmp auto
(où vlan1 corresponds au vlan dans lequel se trouve les machines à cloner.)

Installation du module

Pour installer le module, comme tous les autres, il suffit de l'activer dans la page de gestion des modules du serveur. Si celui-ci ci n'est pas déjà installé sur la machine, l'installation sera faite automatiquement. Ce module nécessite d'utiliser le serveur DHCP de SE3, s'il n'est pas encore présent, module se3-dhcp sera installé. Il vous faudra ensuite le configurer, se reporter à la docuementation pour cette partie.


Se3-clonage01.png


Après quelques minutes, (60Mo à télécharger, donc c'est variable en fonction de la vitesse de votre connexion internet) le clonage de stations doit apparaitre actif dans l'interface.



Dans le menu vous trouverez une nouvelle partie :


Se3-clonage-tftp-menu.png


Configuration du module

Type de boot : mode texte ou mode graphique

Se3-clonage-confmodule.png

Par défaut, le démarrage PXE sur les postes se fait en mode texte (il faut donc connaitre la commande à passer), mais il est également possible de configurer un démarrage avec un menu graphique. On peut alors choisir la commande à lancer directement dans une liste :

  • Clonage
  • Sauvegarde / Restauration
  • Repartitionnement
  • Etc.....

Si vous choisissez ce mode de fonctionnement, il est alors grandement recommandé de mettre un mot de passe pour accéder au menu maintenance.


Se3-clonage-confmodule1.png


Vous pouvez également configurer le temps d'affichage du menu avant que la machine démarre sur le disque dur.

Mise en place de system rescue CD

Par défaut, le système est vide de contenu. C'est à vous de faire le choix des outils que vous désirez télécharger. Il est possible d'utiliser udpcast, Slitaz ou encore system rescue cd qui a une connaissance plus large du matériel et offre davantage de possibilités au détriment de la quantité de ram consommée. Pour ajouter un outil Il suffit de cliquer sur le bouton "lancer le téléchargement". Vous pouvez tous les installer si vous le souhaitez. Le choix d'utiliser tel ou tel outil se fera ensuite dans l'interface ou directement sur le poste.

Se3-clonage-confmodule-srcd.png


Une fois installé, la version apparaît dans la page de configuration.

Se3-clonage-confmodule-srcd-ok.png


Par ailleurs, des choix supplémentaires seront disponibles dans les menus ou les pages de configuration. Vous n'avez rien d'autre à faire. Il faut compter de 5 à 10mn pour télécharger les 270Mo.

Démarrage d'un client en boot PXE

Pour démarrer une machine sur le réseau, vous avez deux possibilités :

  • Appuyer sur la touche F12 lors du boot (la touche peut varier en fonction du constructeur)
  • Configurer le bios pour que la machine démarre en priorité sur le réseau. Ce choix est préférable si vous souhaitez pouvoir effectuer des actions de maintenance sans intervenir directement sur les postes.

Configuration du bios de la machine

Pour effectuer les actions de maintenance à distance ou devant le poste , l’ordinateur doit booter en PXE. Pour éviter d'avoir à appuyer sur la touche F12, il est possible de configurer le BIOS pour que l’ordinateur boote en premier avec PXE, puis sur le Disque Dur. Si aucune action n’est programmée ou sans intervention de votre part PXE s’arrête au bout de quelques secondes et l’ordinateur bootera alors sur le disque dur. En revanche, si vous avez programmé une action avec le serveur tftp, celle-ci se déroulera sans avoir besoin de passer sur le poste pour l'allumer et le configurer.

Voici un exemple de BIOS dans lequel nous avons mis le réseau en priorité 1. Il est à noter que l'interface réseau peur prendre différentes appellation suivant les constructeurs :

  • Network
  • Lan
  • Nic

Se3-clonage-biospxe.png


Déroulement du boot pxe

Nous allons voir en détails ce qui se passe lors du boot d'un client en PXE.


Se3-clonage-bootpxe1.png

Le client commence par une requête dhcp puis charge le noyau PXE


Se3-clonage-bootpxe2.png

Le Menu s'affiche si vous avez choisi ce mode de fonctionnement. Si vous ne faites rien, le système se chargera comme à l'habitude

Se3-clonage-bootpxe3.png

Si vous désirez effectuer une opération de maintenance, alors le mot de passe est demandé.

Se3-clonage-bootpxe4.png

Il ne reste plus qu'à faire votre choix.


Ce mode est particulièrement utile pour modifier le partitionnement du disque d'un poste car cette action ne peut être effectuée à distance, contrairement aux autres.

Installer un client Linux lié au domaine automatiquement

Si vous avez installé le module se3-clients-linux et si vous avez activé le dispositif d'installation des clients linux dans la page de gestion TFTP, il vous est désormais possible de déployer automatiquement des clients sous Gnu-Linux.

Deux distributions sont déployables de cette manière :

  • Debian Jessie
  • (X)Ubuntu Trusty

Il vous est en outre possible de choisir l'environnement de bureau pour chacune des distribution (Xfce, Lxde ou Gnome).

Pour plus de précisions, consultez la documentation du dispositif sur le dépôt Github suivant :

https://github.com/SambaEdu/se3-docs/blob/master/pxe-clients-linux/README.md

Cloner, sauvegarder ou restaurer un poste

En automatique : à distance depuis l'interface

Pré-requis

  • Il est nécessaire que les adresses IP soient réservées. Il suffit pour cela d'activer le boot pxe, de démarrer le poste en pxe d'attendre qu'il obtienne une ip, et alors de le nommer et de réserver son adresse IP via l'interface dhcp.
  • Pour le clonage :
    • le poste modèle doit être complètement installé, mis au domaine, et avoir été utilisé avec des comptes profs et élèves afin que tous les logiciels soit correctement activés, plugins chargés, licences acceptées...
    • les postes destination peuvent être vierges. L'idéal est de les nommer, de réserver leur ip et de les mettre dans le parc destination via l'interface dhcp. Le clonage sera alors totalement automatique !

Pour utiliser les fonctions de sauvegarde, de restauration et de rapport :

  • En plus des pré-requis de la fonction clonage, l'ordinateur doit avoir une partition linux (formatée en ext3) de même taille au moins que la partition windows.
    exemple de partitionnement :
Windows NTFS Partition Ext3 Data NTFS, ou fat32
(si besoin)
Primaire 20Go Primaire 20Go Primaire le reste

Pour cela, vous pouvez utiliser la fonction de repartitionnement du module de maintenance. Le module utilise SystemRescueCd avec gparted (équivalent libre de Partition Magic). Lancez la commende gp pour lancer gparted. Une fois cette opération effectuée, vous pourrez cloner la machine afin que d'autres stations répondent au pré-requis.


Cloner des stations

Cette partie ne nécessite pas d'avoir de partition en ext3 sur le client, le clonage effectue une copie du disque modèle (maitre) sur les esclaves. A partir de la version 2, Il n'est plus nécessaire d'effectuer la moindre préparation du poste modèle.


Etape 1 : Choix du ou des parcs qui contiennent les machines (émetteur et récepteurs)

Se3-clonage-tftp-choix-parc.png


Etape 2 : Choix de l'émetteur : Attention, ce dernier doit être en fonctionnement.

Se3-clonage-action-clonage-choix-postee.png


Etape 3 : Choix du ou des postes récepteurs

Se3-clonage-action-clonage-choix-poster.png


Etape 4 : Choix des Paramètres du clonage

Cette partie est moins complexe qu'il n'y parait. Dans la plupart des cas, il n'y a aucune modification à apporter. Il suffit donc de valider. Se3-clonage-tftp-clonage-parametres1.png

Se3-clonage-tftp-clonage-parametres2.png


Etape 5 : Validation

  • Au moment où vous validez vos choix, des gpo sont injectées à l'émetteur et ce dernier va rebooter. Voila pourquoi il est indispensable qu'il soit en fonctionnement au moment du paramétrage du clonage.

Se3-clonage-tftp-clonage-lancement1.png

  • Une fois relancé, le poste va alors sortir du domaine de façon automatique. Si celui-ci quitte le domaine puis le réintègre dans la foulée, sans que les récepteurs ne démarrent le clonage, allez vérifier que dans "/home/netlogon/domscripts/se3ip.bat" la variable urlse3 du script ci-dessous soit bien positionnée et mettez l'adresse ip de l'interface (notamment si vous avez une adresse Dns mais pas de serveur Dns dans l'établissement)

Par exemple : "set SE3IP=10.131.250.254 set urlse3= http://10.131.250.254:909"

  • Durant ce temps (quelques minutes tout au plus), le serveur attend un accusé réception de l'émetteur. L'interface peut sembler se figer mais ce n'est pas le cas. Elle attend simplement que la station Émettrice soit prête avant de passer à la suite des opération.

Se3-clonage-tftp-clonage-lancement2.png

  • L'accusé réception a été envoyé : le serveur peut maintenant générer les fichiers de boot PXE afin que les machines concernées se positionnent en mode clonage au prochain boot.


Se3-clonage-tftp-clonage-lancement3.png

  • Le poste émetteur lance udpcast et se configure.


Se3-clonage-tftp-clonage-lancement4.png

  • Le poste émetteur est à l'écoute. Il attend que les récepteurs se signalent.


Se3-clonage-tftp-clonage-lancement5.png

  • A leur tour les récepteurs démarrent sur le réseau charge udpcast et se signalent à l'émetteur.


Se3-clonage-tftp-clonage-lancement6.png

Le poste émetteur est prêt à envoyer les données. Une fois que tous les postes récepteurs se sont signalés, l'envoi des données démarre.


Se3-clonage-tftp-clonage-lancement7.png

C'est terminé, les postes vont tous s'intégrer au domaine avec leur nom définitif au reboot.


Programmer un rapport

Cela permet de connaitre l’état de partitionnement du disque d’un ordinateur ainsi que les sauvegardes présentes sur la partition linux.

Etape 1 :
choisir un parc Se3-clonage-tftp-choix-parc.png

Note : un poste peut parfaitement appartenir à plusieurs parcs


Etape 2 :
choisir un (ou plusieurs) poste(s) dans le parc

Se3-clonage-tftp-rapport-choix-postes.png


Etape 3 :
paramétrer le rapport pour le(s) poste(s) sélectionné(s)

Se3-clonage-tftp-rapport-remontee.png

Le délai doit être supérieur à 60 secondes pour permettre la récupération du rapport de restauration.

  • Choix de démarrage de l’action

Se3-clonage-tftp-rapport-parametres.png

Une fois validée, l’action est programmée, elle se lance dès les conditions remplies.


Etape 4 :

Se3-clonage-tftp-rapport-validation-parametres.png

Programmer une sauvegarde

  • Choisir un parc, puis un (ou des postes) à sauvegarder
  • Effectuer le paramétrage. En particulier, il est possible d'effacer certaines des sauvegardes antérieures afin de ne pas saturer la partition. On peut faire le choix de toutes les supprimer comme dans l'exemple ci-dessous ou bien de le faire selon leur antériorité.

Se3-clonage-tftp-sauvegarde-parametres1.png


  • La machine cliente démarre sur le réseau puis charge les outils nécessaire à sa sauvegarde. Cette dernière s’effectue sur la partition linux du poste.

Se3-clonage-tftp-sauvegarde-parametres2.png


Après détection des paramètres et si une partition de stockage est trouvée, la sauvegarde démarre

Se3-clonage-tftp-sauvegarde-parametres-inprogress.png


Une fois la sauvegarde achevée, la machine redémarre ou s'arrête, selon votre choix lors du paramétrage,

Programmer une restauration

Etape 1 et 2 :

Choisir un parc, puis un (ou des postes) à restaurer


Etape 3 :

Se3-clonage-tftp-restauration-parametres1.png


Etape 4 :

Les sauvegardes sont cherchées dans le répertoire de stockage sur la partition linux, si aucun nom n'est donné, c'est la plus récente qui est restaurée.

Programmer une installation de windows XP

Sur un SE3 en version 2.0, il est possible de lancer une installation de windows XP à distance sur un ou plusieurs postes en installant au préalable le module "installation de stations". La documentation est disponible ici.

En manuel : devant le poste

Modifier le partitionnement du disque

Cette opération est utile afin de créer la partition de stockage de la sauvegarde du poste.

Cloner des postes

Cette fonction peut vous être utile pour le clonage de postes en dehors du domaine. Pour des postes sur le domaine, le mode automatique est préférable car beaucoup plus rapide à mettre en place.

Sauvegarder ou restaurer un poste

Remarques diverses

Sur un réseau assez lent, le clonage peut prendre un temps non négligeable et consommer une bande passante importante. C'est donc à éviter pendant les heures de production, si vous n'avez pas un réseau qui tient la route.


Consulter le résultat d'une action

Pour consulter le rapport d'une action, allez sur ‘Consulter les actions’ dans le menu Se3-clonage-tftp-consulter-action.png

Clonage manuel - (Méthode désormais obsolète et déconseillée)

Cette partie est obsolète sur un SE3 en version 2.0 (ou ultérieure) car il est possible de lancer un clonage complètement automatique depuis l'interface. Ce mode de fonctionnement n'étant plus d'actualité, il n'est plus sur cette page mais disponible ici

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Support
Téléchargements
Développement
Outils logiciels
Boîte à outils